2 en 1

Vous vous me reclamer des dessins et moi je trouve que ces derniers temps mon blog est un peu trop bébé/gaga/petits <3<3<3, un peu normal quoi je suis maman depuis pas longtemps et mes putes d’ hormones doivent encore faire des saccages dans mon interieur de moi car je suis toujours en mode Melle Kleenex ! ET Y EN A MARRE !!!!

Donc aujourd’hui je vous fait plaisir, voici un dessin :

Bah ouai, moi je trouve que ca manque un peu de b*te, cou*lles et c*l par ici !!! (j’ai mit des petites nétoiles car les requêtes là, c’était pas possible)(mais bien fait pour moi).

Et sinon, bientôt très bientôt, il y aura de vrais dessins, patience patience

Allez bonne journée et bon week end !

 

Le bib’expresso, what else ?

Sans George Mesdames, désolé ! Mais avec du Mr B dedant, c’est déjà bien, non ?

Le bib’expresso, c’est quoi ?! Un article de puériculture qui comme son nom ne l’indique pas ne sert nullement à faire un expresso ! (dommage)

BIB EXPRESSO

Je te mets en situation :

0h06 et 12 secondes : Mini Melle B APPEL (oui appel, car Mr B a décidé qu’il ne se couchera qu’après le bib de 0h00) son papa par un hurlement strident indiquant qu’il est l’heure de bouffer. Mr B coupe sa partie de FIFA 2012, se lève, bombe le torse, remonte son short et file dans la cuisine ; il est sexy, fort, intelligent et il sait faire les biberons en 15 secondes ! 15 secondes plus tard donc, il est dans la chambre de Mini Melle B et lui colle le bib’ dans la bouche.

4h01 et 54 secondes : Mini Melle B REVEIL sa mère, moi donc (je n’ai pas décidé d’attendre le bib de 4h pour me coucher, on se demande pourquoi)par un hurlement strident indiquant qu’il est l’heure de bouffer, encore ! Je me lève, il caille, j’enfile mon gilet, tu t’en fou ? Tant mieux ! et je fille dans la cuisine, en maman prévoyante et ayant les yeux collés, le bib’ est remplit de la quantité d’eau nécessaire et la quantité de poudre attend sagement dans sa boite doseuse de lait. J’ouvre le bib’, verse l’eau dans mon bib’expresso, appuie sur le bouton, verse la poudre dans le bib’ que je place sous le bib’expresso, 30 secondes, bip bip, c’est chaud, il n’y a plus qu’à appuyé, l’eau coule à 37° sur le lait, je secoue un peu et hop dans la gueule bouche de la morfale ! 10 minutes plus tard, je suis dans mon plumard !

Et toutes les 4 heures environ ce magnifique sénario se répète ou presque.

C’est pas fantastique cette petite bête là ? Lis un peu tout ce qu’elle fait :

– 30 secondes pour chauffé l’eau (digne des JO)

– Biberon toujours à la bonne température (c’est qui qui est content de pas avoir le poignet brûlé)

– Le flux d’eau « mélange » la poudre de lait ( tu es quand même obligé de jouer du coude)(ça peu être très sexy, si si)(faut le coup de coude c’est tout)

– Si tu as ton minitoi dans les bras, pas grave, une main suffit (pas celle qui porte ! l’autre celle avec laquelle tu te frotte les yeux, feuillette un magazine, te gratte le cul…)

– On peut aussi s’en servir comme bain-marie pour réchauffer un biberon ou un petit pot (dommage qu’on puisse pas se réchauffer les pieds aussi, le carrelage c’est froid)

– A l’arrière un « bac » en plastique permet de stériliser 3 biberons au micro-onde,

– Le bac sert aussi de range biberon, vraiment pratique quand on voyage,

– Et le top il a une fonction d’auto-nettoyage vapeur ! (inutile d’envisager d’y coller ta face pour te faire les points noir ! J’ai testé, c’est trop chaud)

Grâce au bib ’expresso, tu évites la pétition des voisins pour tapage nocturne à coup de hurlement de minitoi, la descente de flics et surtout l’expulsion !!! Tu aurai l’air malin sous un pont avec ton minitoi tout neuf, surtout si il n’y a pas de pont où tu habites.

Si Béaba, pouvais rajouter l’option changement de couche (surtout celle qui fleure bon l’attaque chimique) on serai pas loin de l’article parfait, j’en demande trop ? Mais non !

La comptine du mercredi 19 septembre : Jeanneton prend sa faucille

Le mercredi, c’est décidé, on parlera comptine ! Peut-etre pas tout les mercredis car j’ai des trucs à faire, genre chercher du travail…

Tu peux me dire tout est n’importe quoi du moment que ce soit en rapport avec une comptine. Si tu veux participer, envoi un mail à bebebd@gmail.com

Pour l’ouverture du bal, voilà ce que j’ai trouvé :

http://www.momes.net/comptines/personnages/jeanneton-prend-sa-faucille.html

Je pense qu’il y a une erreur là, non ? Je cherchais une comptine à chanter à ma fille, pas une chanson paillarde !

Mais comme chez les B on est ouvert, c’est décidé ma chérie, je commence ton éducation sexouelle à 5 mois et 19 jours !

Demain soir je te chanterai ça : l’envie de baiser

La semaine prochaine, je te parle de maman les petits bateaux.

Edit :

Finalement, vous aurez une comptine, une semaine sur deux, déjà car sinon j’aurais vite fait le tour (surtout si nous ne m’aidez pas !) et en plus Mini Melle B est malade ! (oui je sais se sera pas tout les mercredis)(on sait jamais)

Mon entretien chez les petits vieux

J’ai rendez-vous à 11h et de toute évidence, vous êtes trop nombreux sur cette route !!!! Vive l’A15 à 10h30 le vendredi matin !!!

Hop hop pousse pousse tes 4 roues toi que je passe. Ah voilà alors tout droit, à droite dans 500m, feu rouge, tout droit, l’adresse indiquée ce situé sur votre gauche à 300m. Bordel de bordel de merde !!! C’est le marché…

Melle B : Bonjour Monsieur de la municipalité qui surveille la barrière, j’ai un entretien d’embauche dans la maison de retraire juste derrière vous… (Décolleté en avant, sourire charmeur aux lèvres).

Monsieur de la municipalité : bon allez exceptionnellement (et comme je vous regarde bien dans les yeux sous la gorge) allez-y mais je vous préviens le parking est occupé par les exposants.

Melle B : Merci, je vais me débrouiller ne vous inquiétez pas.

Mais c’est quoi cette maison de retraite sans parking, tiens une place, hop hop créneaux à gauche et on en parle plus.

Monsieur à son balcon : Si vous restez garé là, les poulets vont vous aligner.

Melle B (à bout et quasi en retard) : Mais y a nul par où ce garer ! J’ai un entretien d’embauche juste à côté.

Monsieur à son balcon : Ne bougez pas je descends.

Monsieur qui est descendu et qui donc n’est plus à son balcon : Vous passez sous le porche, je vous ouvre, garez-vous derrière ma voiture la blanche.

Melle B (qui à même pas jouer du décolleté) : Merci monsieur c’est vraiment très gentil de votre part. Merci, merci.

Monsieur qui est descendu et qui donc n’est plus à son balcon : De rien si on aide plus les jeunes qui sont motivé alors on aide qui !!! Allez bonne chance, je crois en vous.

o_O Je rêve depuis des années que papa B me dise ça (quoi je fais ma thérapie ici, si je veux !) et c’est un parfait inconnu qui me balance ça juste avant mon entretien. Ça me fou la patate !

Bonjour Madame de la réception, j’ai un entretien avec la direction. Déjà en entretien, du retard, d’accord je patiente.

Et je m’assoie là, devant la porte de la directrice dans la salle de « détente » de la maison de retraite. Il y a de la musique.  Il est 11h, c’est un ballet d’aide-soignante qui pousse des fauteuils, des personnes âgées en déambulateur ou avec une canne. On les entasse là, un par un, sans vraiment les orientés pour qu’ils se voient ou se parlent, juste on les met là. Surement en attendent midi et l’heure d’aller au « restaurant ». Je regarde et je pense à ma mamie, j’ai du mal à imaginer qu’elle a passé les 5 dernières années de sa vie dans un endroit comme celui-ci.

Puis d’un coup, une pensionnaire s’approche avec sa feuille.

La pensionnaire : je suis Yvette, faut que je fasse les calculs parce que je ne suis pas bonne à l’école, tu peux m’aider ?

Melle B : oui bien sûr.

Yvette, donc : j’ai commencé mais je suis pas sûr et à l’école, il se moque de moi.

Melle B (le cœur serré) : Ce n’est pas gentil de se moquer, je vais vous aider. Alors 9+2, ça fait combien ?

Et me voilà, à faire des additions avec une petite vieille que je rencontre pour la première fois et qui croit qu’elle va à l’école.

Les additions sont fini, ça a duré 15 minutes et toujours pas de directrice en vue. Mais plein de nouveaux fauteuils…

Yvette, s’en va, heureuse : tu es un cœur, si mon papa était là, il t’aurait donné la pièce.

Je sourie…

Et voilà un petit papy dans un fauteuil : BONJOUR Mesdames et Monsieur, ho mais je vous connais pas vous ? Vous êtes la plus jolie femme que j’ai vue depuis longtemps !

Je sourie encore et dit merci.

Aide-soignante : c’est gentil pour nous ça, monsieur le papy.

Le papy : que veut tu elle est belle elle est belle… ce n’est pas donné à tout le monde.

Il n’est que vérité ce papy-là !

J’attends toujours et je regarde autour de moi, la petite mamie qui met ses doigts dans son nez puis goulument dans sa bouche… Bon appétit  l’autre qui frappe des mains et tape des pieds au rythme de la musique va y beyoncé. Une autre terriblement maigre et couverte d’hématomes comme je n’en ai jamais vu, qui lisse des plis imaginaires sur sa blouse.

Puis d’un coup, une qui grogne depuis tout à l’heure se lève met une claque à Yvette parce qu’elle chante trop fort et retourne s’assoir. Yvette pleure, dit que si son papa était là, il se fâcherait … Une aide-soignante a vue, elle dit juste qu’il ne faut pas taper puis s’en va… J’en reviens pas, on les laisse se frapper entre eux, tout va bien !

Puis voilà que la chanson Méditerranée commence, la mamie à côté me prend la main et balance nos bras en rythme. Je sourie encore et encore mais mon cœur se serre de plus en plus. Je ne suis pas rentré dans ce bureau que je sais déjà que je ne travaillerais jamais ici… Mon petit cœur en kleenex ne le supporterait pas.

L’entretien est fini, inutile de le raconter, j’ai fait un sorte qu’elle ne me rappel pas.

Le monsieur du balcon est là, me demande comment ça s’est passé. M’ouvre le portail, me souris et me souhaite une bonne journée ! Quand tu seras vieux, toi monsieur du balcon, je te prends chez moi !

Lectrice, si un jour je suis veille (ce qui m’étonnerais) tu prendras chez toi, hein ?

Tu m’embauche pas, tant pis pour toi !

Bon bah voilà, la belle vie (hahahaha) avec Mini Melle B arrive à son terme, ce n’est pas le tout mais faudrait penser à aller bosser !!!! J’ai trouvé ma perle rare et je vais lui confier ma fille les yeux fermés ou presque.

Par contre, je n’ai pas trouvé le boulot rare, ils ont tors tous ces recruteurs, croyez-moi, si  ils savaient ce qu’ils loupent, ils s’en mordraient les doigts !!! Mes chevilles vont bien je te remercie.

Petit florilège des derniers évènements (pour te situer un peu, je cherche un poste d’assistante commerciale) :

Numéro 1 : Après un entretien où le charmant Monsieur (il avait dû avoir la vérole petit ou la petite vérole petit plutôt) n’a pas arrêté de me demander si je pensais refaire un enfant prochainement, j’ai fini par répondre que j’allais voir en rentrant si Mr B était open pour qu’on remette ça là tout de suite sur la table ! Je me doutais bien que la réponse allait être négative et voilà ti pas que je reçois… une lettre de réponse négative. Une lettre surement écrite par la personne recruté, bourré de fautes d’orthographes (oui pire que moi je te jure, croix de bois, croix de fer, si je mens, je vais en enfer). La présentation n’avait rien de professionnelle, aucune mise en forme, pas de points, manque de virgules, 2 polices différentes utilisées… Ni une ni deux, Melle B a pris son plus beau stylo rouge et a corrigé les fautes (qu’elle a vu en tout cas), retapé le courrier avec une présentation digne de ce nom, a mis le tout sous enveloppe avec un petit post-it : vous auriez dû m’embaucher ! Je n’ai pas eu de réponse…

Numéro 2 : Un cabinet de recrutement m’appel après avoir vu mon CV en ligne sur « le monstre ».

Monsieur le recruteur : alors voilà j’ai un poste sur Neuilly, on dit rendez-vous jeudi matin à partir de 10 heures.

Melle B : je vous remercie monsieur le recruteur de l’attention que vous avez porté à mon CV mais comme je l’ai spécifié sur mon profil, je cherche un travail dans le 95 ou Paris proche gare du nord car j’ai…

Monsieur le recruteur : je ne veux pas savoir pourquoi, vous voulez travailler ou pas !

Bip bip bip…

Numéro 3 : Madame ma perle rare à accepter de me garder mini Melle B que quand j’aurais du travail ou  pendant les entretiens d’embauches, j’ai donc la grande joie de l’entendre brailler babiller à côté de moi pendant mes recherches. Dring dring !!!

Monsieur le monsieur à qui j’ai envoyé une candidature : bonjour, je vous appel suite à votre CV, on pourrait se voir quand ?

Mini Melle B : ARG ARG OUIN OUIN OUIN, BREU OUIN OUIN BREU ARG HIHIHI

Monsieur le monsieur à qui j’ai envoyé une candidature : Ah vous avez un petit bébé.

Melle B : Oui mais ne vous inquiétez pas j’ai une nourrice à disposition, elle peut me la garder du jour au lendemain.

Monsieur le monsieur à qui j’ai envoyé une candidature : oui d’accord mais il a quel âge ?

Melle B : Elle a 5 mois.

Monsieur le monsieur à qui j’ai envoyé une candidature : ha ouai, il est petit, j’aime pas trop les mamans de jeunes enfants, ils sont tout le temps malade, ils se cassent des trucs tout ça c’est chiant.

Melle B qui a vraiment besoin de bosser : ELLE va très bien et j’ai une solution de garde en cas de maladie.

Monsieur le monsieur à qui j’ai envoyé une candidature : ouai mais non, j’aime pas, au revoir.

Melle B a son téléphone parce que le monsieur à qui j’ai envoyé une candidature a raccroché : Gros con embauche une tite jeune qui va te coller un congé mater’ dans 6 mois que je rigole !

Et sinon j’ai un entretien vendredi alors croise les doigts pour moi, moi je serre les fesse j’ai des problèmes digestifs en cas de stress.