Mon entretien chez les petits vieux

J’ai rendez-vous à 11h et de toute évidence, vous êtes trop nombreux sur cette route !!!! Vive l’A15 à 10h30 le vendredi matin !!!

Hop hop pousse pousse tes 4 roues toi que je passe. Ah voilà alors tout droit, à droite dans 500m, feu rouge, tout droit, l’adresse indiquée ce situé sur votre gauche à 300m. Bordel de bordel de merde !!! C’est le marché…

Melle B : Bonjour Monsieur de la municipalité qui surveille la barrière, j’ai un entretien d’embauche dans la maison de retraire juste derrière vous… (Décolleté en avant, sourire charmeur aux lèvres).

Monsieur de la municipalité : bon allez exceptionnellement (et comme je vous regarde bien dans les yeux sous la gorge) allez-y mais je vous préviens le parking est occupé par les exposants.

Melle B : Merci, je vais me débrouiller ne vous inquiétez pas.

Mais c’est quoi cette maison de retraite sans parking, tiens une place, hop hop créneaux à gauche et on en parle plus.

Monsieur à son balcon : Si vous restez garé là, les poulets vont vous aligner.

Melle B (à bout et quasi en retard) : Mais y a nul par où ce garer ! J’ai un entretien d’embauche juste à côté.

Monsieur à son balcon : Ne bougez pas je descends.

Monsieur qui est descendu et qui donc n’est plus à son balcon : Vous passez sous le porche, je vous ouvre, garez-vous derrière ma voiture la blanche.

Melle B (qui à même pas jouer du décolleté) : Merci monsieur c’est vraiment très gentil de votre part. Merci, merci.

Monsieur qui est descendu et qui donc n’est plus à son balcon : De rien si on aide plus les jeunes qui sont motivé alors on aide qui !!! Allez bonne chance, je crois en vous.

o_O Je rêve depuis des années que papa B me dise ça (quoi je fais ma thérapie ici, si je veux !) et c’est un parfait inconnu qui me balance ça juste avant mon entretien. Ça me fou la patate !

Bonjour Madame de la réception, j’ai un entretien avec la direction. Déjà en entretien, du retard, d’accord je patiente.

Et je m’assoie là, devant la porte de la directrice dans la salle de « détente » de la maison de retraite. Il y a de la musique.  Il est 11h, c’est un ballet d’aide-soignante qui pousse des fauteuils, des personnes âgées en déambulateur ou avec une canne. On les entasse là, un par un, sans vraiment les orientés pour qu’ils se voient ou se parlent, juste on les met là. Surement en attendent midi et l’heure d’aller au « restaurant ». Je regarde et je pense à ma mamie, j’ai du mal à imaginer qu’elle a passé les 5 dernières années de sa vie dans un endroit comme celui-ci.

Puis d’un coup, une pensionnaire s’approche avec sa feuille.

La pensionnaire : je suis Yvette, faut que je fasse les calculs parce que je ne suis pas bonne à l’école, tu peux m’aider ?

Melle B : oui bien sûr.

Yvette, donc : j’ai commencé mais je suis pas sûr et à l’école, il se moque de moi.

Melle B (le cœur serré) : Ce n’est pas gentil de se moquer, je vais vous aider. Alors 9+2, ça fait combien ?

Et me voilà, à faire des additions avec une petite vieille que je rencontre pour la première fois et qui croit qu’elle va à l’école.

Les additions sont fini, ça a duré 15 minutes et toujours pas de directrice en vue. Mais plein de nouveaux fauteuils…

Yvette, s’en va, heureuse : tu es un cœur, si mon papa était là, il t’aurait donné la pièce.

Je sourie…

Et voilà un petit papy dans un fauteuil : BONJOUR Mesdames et Monsieur, ho mais je vous connais pas vous ? Vous êtes la plus jolie femme que j’ai vue depuis longtemps !

Je sourie encore et dit merci.

Aide-soignante : c’est gentil pour nous ça, monsieur le papy.

Le papy : que veut tu elle est belle elle est belle… ce n’est pas donné à tout le monde.

Il n’est que vérité ce papy-là !

J’attends toujours et je regarde autour de moi, la petite mamie qui met ses doigts dans son nez puis goulument dans sa bouche… Bon appétit  l’autre qui frappe des mains et tape des pieds au rythme de la musique va y beyoncé. Une autre terriblement maigre et couverte d’hématomes comme je n’en ai jamais vu, qui lisse des plis imaginaires sur sa blouse.

Puis d’un coup, une qui grogne depuis tout à l’heure se lève met une claque à Yvette parce qu’elle chante trop fort et retourne s’assoir. Yvette pleure, dit que si son papa était là, il se fâcherait … Une aide-soignante a vue, elle dit juste qu’il ne faut pas taper puis s’en va… J’en reviens pas, on les laisse se frapper entre eux, tout va bien !

Puis voilà que la chanson Méditerranée commence, la mamie à côté me prend la main et balance nos bras en rythme. Je sourie encore et encore mais mon cœur se serre de plus en plus. Je ne suis pas rentré dans ce bureau que je sais déjà que je ne travaillerais jamais ici… Mon petit cœur en kleenex ne le supporterait pas.

L’entretien est fini, inutile de le raconter, j’ai fait un sorte qu’elle ne me rappel pas.

Le monsieur du balcon est là, me demande comment ça s’est passé. M’ouvre le portail, me souris et me souhaite une bonne journée ! Quand tu seras vieux, toi monsieur du balcon, je te prends chez moi !

Lectrice, si un jour je suis veille (ce qui m’étonnerais) tu prendras chez toi, hein ?

Publicités

6 réflexions sur “Mon entretien chez les petits vieux

  1. A la décharges de aides-soignantes et des auxiliaires de vie qui bossent dans ses structures, le matin, elles n’ont vraiment pas le temps de faire de l’animation. En général, c’est déjà la course pour arriver à finir les toilettes et soins avant le déjeuner . C’est pour ça qu’à titre personnel, je préfère travailler à domicile.

    • Je voulais pas du tout incriminer les aides-soignantes et auxilières de vie, elles arretent pas déjà… Hormis celle qui n’a rien dit quand il y a eu les claques. Je trouve que c’est la direction qui abuse, au prix où ces gens payent, ils devrait je sais pas moi embaucher des pyschomoticiens, des animateurs…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s