La comptine du mercredi 24 juillet 2013 : Bateau sur l’eau

Coquillette comme toutes les petites filles de son âge, joue dans son bain. Sachez que son jeu préféré consiste à inonder notre cagibi salle d’eau, nous sommes donc obligés de la distraire pour éviter des dégâts des eaux répétées.
Nous jouons donc avec des jouets Sophie la Girafe, des livres de bain et autres cubes… tout ça en lui chantant des chansons, l’autre jour celle-ci m’est venue en tête :

Bateau sur l’eau
La rivière la rivière
Bateau sur l’eau
La rivière et plouf
Dans l’eau

Sérieux, c’est qui le con qui nous a pondu un truc pareil ?

Bateau sur l’eau Oui, c’est mieux ! Parce qu’un bateau sur la terre…
La rivière la rivière Un rivière c’est quoi ? Une rivière est un cours d’eau au débit moyen à modéré (supérieur à 2 m3/s) qui s’écoule sous l’effet de la gravité, se jette dans une autre rivière ou un fleuve, qui lui se jette dans une mer ou un océan. (merci Wikipédia) Il est donc évidant que quand tu as claqué 10 ans de mon salaire mensuel dans un bateau ce n’est pas pour le mettre sur une rivière, ou alors tu es encore plus con que le mec qui a écrit cette chanson !
Bateau sur l’eau On a compris je crois.
La rivière et plouf dans l’eau Donc le bateau qui est sur l’eau de la rivière fait plouf. Oui dans l’eau parce que plouf dans le sable bah ça fait pas plouf …

Melle B : hein chéri qu’il est con le parolier ?

Mr B : c’est toi qui est con, il parle d’un bateau comme ça 

Le premier qui dit que Mr B a raison sera fouetté avec un martinet clouté !

Publicités

La comptine du mercredi 6 mars 2013 : La petite hirondelle

Que j’aimais cette chanson gamine, je la chantais en faisant de la balançoire, maintenant que je comprend les parole, je suis moins emballée…

Qu’est-ce qu’elle a donc fait la p’tite hirondelle ? Qu’à bien donc pu fait une petite mignone hirondelle, qui annonce le printemps que j’aime tant.

Regarde si c’est pas mimi ça

Elle nous a volé  trois p’tits sacs de blé ils devait être minus les sacs de blé pour qu’elle se barre avec 3, t’as vu la taille de la bestiole ?!

Nous la rattrap’rons la p’tite hirondelle  ouai va y je te regarde, à moins que tu saches voler, je vois pas bien comment tu vas faire….

Et nous lui donnerons trois p’tits coups d’bâton  petite choutte, la frapper, tu veux que je te péte la gueule ou quoi ?

Passe passera la dernière la dernière ouai la je sais pas quoi…

Passe passe passera la dernière y restera la dernière quoi Hirondelle ?

Je dois avoir un souci dans ma tête, je comprend pas trop les 2 dernières phrases mais bon…

En vrais de vrais, cette chanson n’est absolument pas une comptine ! C’est un chant patriotique Breton (tu comprends pourquoi je la kiffais quand j’était petite (petite de par mon âge, hein)). L’hirondelle est en faite une référence à l’habit des soldats francais qui pillaient ma belle bretagne au temps de la révolution.

Voilà, le cour d’histoire est terminé, vous pouvez ramasser vos affaires et n’oublier pas le contrôle de la semaine prochaine.

Driiiiiiiiiiiiiiiiiing

Sinon, rien à voir de rien à voir, mais il va y avoir du changement par ici…

La comptine du mercredi 20 février 2013 : Fait dodo, Colas mon p’tit frère

Bonjour, bonjour mes petits choux !!!! Aujourd’hui, je m’occupe du monument (ouai carrément) de la comptine pour enfant, Fait dodo, Colas mon p’tit frère. Je ne serais dire pourquoi mais je déteste cette comptine et je ne la chante jamais à Coquillette !

Fais dodo, Colas Non mais sérieux, c’est quoi, c’est qui ce Colas ? Encore un coup du géant américain si ça se trouve !mon p’tit frère, Allez c’est reparti, mon petit frère ! Et pourquoi pas ma petite soeur, le sexisme dès le berceau, je te jure…
Fais dodo, t’auras du lolo du lolo ?! Pas du lait lait du lolo ! Ferme ta bouche bébé et dors en récompense maman te filera ses lolos. Moi mes lolos, y a que Mr B qui les téte (oh c’est bon fait pas ta mijorée).

Maman est en haut ,
Qui fait des gâteaux,
Papa est en bas,
Qui fait du nougat. La maison de ces gens est fantastique, ils doivent avoir 2 cuisines ! A moins que le maman fait des gateaux dans la salle de bain ou la chambre…

Fais dodo, Colas mon p’tit frère,
Fais dodo, t’auras du lolo. Et bla bla bla…

Si tu fais dodo,
Maman vient bientôt Chantage chantage… et mensonges !!! Si tu dors petit, sahce que ta mère ne viendra pas avant demain matin car elle en profitera pour pioncer aussi !
Si tu ne dors pas,
Papa s’en ira. Nan mais nan mais c’est quoi cet horreur ?! Dors ou ton père ce barre ? Alors là petit sache que si un jour ton père ce barre ce ne sera pas de ta faute !

Fais dodo, Colas mon p’tit frère,
Fais dodo, t’auras du lolo. Et bla bla bla….

Cette comptine est une horreur !!! Honte à toi auteur !

La comptine du mercredi 6 février 2013 : Une souris verte

Non mais cette comptine j’ai envi de dire lol et je lol jamais moi, normalement…

 

Une souris verte c’était un copain à Kate Moss lui ou à Depardieu, parce que des souris verte, j’en ai jamais vu ! Et j’ai travaillé en animalerie pourtant !

Qui courait dans l’herbe les souris ça court toujours dans l’herbe, elles font les folles, jouent à cache cache… c’est bien connu, jamais elles ne se planque dans les caves ou les égouts !

Je l’attrape par la queue moi perso je lui met plutot un grand coup de savate, mais chacun son truc, je suis open comme fille, je juge pas.

Je la montre à ces messieurs NAN mais c’est qui eux, ils sortent d’où ces « messieurs » ? Je te le demande hien ?!

Ces messieurs me disent Tous ensemble ! (Marc Emmanuel où es-tu ?)

Trempez-la dans l’huile Va y ma chérie, maman elle t’apprend des trucs trop cool, trempe dans l’huile, bien chaude de préférence ! Allez chérie, n’est pas peur !

Trempez-la dans l’eau Après l’huile, pour ce rafraichir, ce refaire une petite beauté touça quoi !

Ca fera un escargot tout chaud bing bam boum abracadabra une souris devient escargot !

 

Je la mets dans un tiroir A coté de mes gaines et mes culottes de grands-mère porte-jarretelles et mes strings en dentelles

Elle me dit qu’il fait trop noir La pauvre bichette !

Je la mets dans mon chapeau Celui que j’ai acheté pour le mariage de ma super cousine…

Elle me dit qu’il fait trop chaud Oh petit chou 😦

Je la mets dans ma culotte J’adore cette sensation de libérté, de bien-être et de fraicheur quand j’ai une souris/escargot dans ma culotte !!!

Elle me fait 3 petites crottes Je suis joie ! Et humide (mais ça change pas trop ça)

 

Allez toi auteur d’une souris verte, va rejoindre ton pote du planté de choux là bas.

 

 

La comptine du mercredi 12 novembre : saute saute saute mon petit lapin

Gens de l’Internet mondiale du monde, bonjour ! Comment ça va bien aujourd’hui ? Ca ne va pas fort ? Tu déprimes un peu avec les températures/le gèle/la neige/la fin du monde (ne pas rayer la mention inutile) ? Après la lecture de mon analyse de la comptine du jour, tu iras encore plus mal ! Je te laisse me remercier à l’avance des fois que tu ne sois plus de ce monde merveilleux avant la fin de ta lecture.

Sur le CD de Coquillette voici les paroles de la chanson du petit lapin :

Mon petit lapin a bien du chagrin

Il ne saute plus, ne saute plus dans son jardin.

Mon petit lapin a bien du chagrin

Il ne saute plus, ne saute plus dans son jardin.

Saute, saute, saute, mon petit lapin

Saute, saute, saute, dans ton p’tit jardin

Saute, saute, saute, mon petit lapin

Et alors va vite embrasser quelqu’un.

 

Alors pourquoi il a du chagrin ce petit lapin ?

Perso je pense que c’est parce qu’il en a ras les oreilles de sauter dans le jardin ce petit lapin ! Lui ce qu’il veut c’est sauter tout court et une petite lapine de préférence !!!!

 

Et pourquoi que la meuf qui chante avec une voix de fillette de 5 ans elle a l’air désespérée ?

Elle est à la limite de la corde au cou là !!! Nan mais sérieux les gens qui font des comptines pour enfants, vous ne croyez pas que le babyblues, le beauxprentsblues* c’était suffisant ? Non vous avez créé le bébécomptineblues !!!! Du coup mes soirées maintenant ressemblent à ca :

Coquillette (si elle parle, oui a 8 moi)(ta gueule, je fais ce que je veux, ici c’est mon blog !): renifle renifle renifle, papin papin, renifle encore !

Melle B : Oui ma chérie, je sais sèche tes larmes mon bébé, tiens prend ton lexomil une tite pipe (ah non ça c’est pour maman) et au lit !

Par votre faute, Messieurs les comptineurs (c’est forcément des hommes pour faire des trucs aussi con) ma fille va finir à la croix d’or où dans une salle de shoot (et elle n’aura même pas 5 ans, je suis sûr !!!!!).

 

*Définition beauxparentsblues : syndrome dépressive causer par la venue fréquente après un accouchement de ces relou  beaux-parents. Les personnes atteintes sont tristes, s’engueule avec leur abruti de conjoint qui comprend rien, mange de façon incontrôlé aux alentours de 16h30 soit 30 minutes avant le retour du travail de belle maman, ce qui provoque une prise de poids plus importante que pendant les 9 mois de grossesses, la promenade du matin ce fait de bonne heure soit vers 9h30 et peut durer jusqu’à 12h pour éviter la venue du beau-père. Traitement existent à l’heure actuelle : faire semblent de ne pas être là (même si bébé pleure)(oui on l’a laisser seul)(l’autonomie s’acquière de bonne heure)/de ne pas avoir entendu/de donner les bains (oui, plusieurs fois par jour si il faut)/tout le monde fait la sieste (oui même à 10h, 16h et 18h !). Si vous avez connaissance d’autres traitements merci de partager. Inutile de proposer de leurs parler, ils ne comprennent pas ! (parlent-ils le bellefille ?)

La comptine du mercredi 28 novembre : Malbrough s’en va en guerre

Sur une proposition de Carine, aujourd ‘hui je vous parle de Malbrough s’en va t-en guerre. Déjà le titre respire la gaité !

Malbrough s’en va-t-en guerre,
Mironton, mironton, mirontaine,
Malbrough s’en va-t-en guerre,
Ne sait quand reviendra. (bis)

Malbrough s’en va-t-en guerre,
Mironton, mironton, mirontaine ;
Malbrough s’en va-t-en guerre,
Ne sait quand reviendra… (ter)

Il reviendra z’à Pâques,
Mironton, mironton, mirontaine ;
Il reviendra z’à Pâques,
Ou à la Trinité. (ter)

La Trinité se passe,
Mironton, mironton, mirontaine ;
La Trinité se passe,
Malbrough ne revient pas. (ter)

Madame à sa tour monte,
Mironton, mironton, mirontaine ;
Madame à sa tour monte,
Si haut qu’ell’ peut monter. (ter)

Elle aperçoit son page,
Mironton, mironton, mirontaine ;
Elle aperçoit son page,
Tout de noir habillé. (ter)

Beau page ! Ah ! Mon beau page,
Mironton, mironton, mirontaine ;
Beau page ! Ah ! Mon beau page,
Quelle nouvelle apportez ? (ter)

Aux nouvell’s que j’apporte,
Mironton, mironton, mirontaine ;
Aux nouvell’s que j’apporte,
Vos beaux yeux vont pleurer. (ter)

Quittez vos habits roses,
Mironton, mironton, mirontaine ;
Quittez vos habits roses,
Et vos satins brochés. (ter)

Monsieur d’Malbrough est mort,
Mironton, mironton, mirontaine ;
Monsieur d’Malbrough est mort,
Est mort et enterré. (ter)

J’l’ai vu porté en terre,
Mironton, mironton, mirontaine ;
J’l’ai vu porté en terre,
Par quatre z’officiers. (ter)

L’un portait sa cuirasse,
Mironton, mironton, mirontaine ;
L’un portait sa cuirasse,
L’autre son bouclier. (ter)

L’un portait son grand sabre,
Mironton, mironton, mirontaine ;
L’un portait son grand sabre,
L’autre ne portait rien. (ter)

À l’entour de sa tombe,
Mironton, mironton, mirontaine ;
À l’entour de sa tombe
Romarin l’on planta. (ter)

Sur la plus haute branche,
Mironton, mironton, mirontaine ;
Sur la plus haute branche,
Le rossignol chanta. (ter)

On vit voler son âme,
Mironton, mironton, mirontaine ;
On vit voler son âme,
À travers les lauriers. (ter)

Chacun mit ventre à terre,
Mironton, mironton, mirontaine ;
Chacun mit ventre à terre,
Et puis se releva. (ter)

Pour chanter les victoires,
Mironton, mironton, mirontaine ;
Pour chanter les victoires,
Que Malbrough remporta. (ter)

La cérémonie faite,
Mironton, mironton, mirontaine ;
La cérémonie faite,
Chacun s’en fut coucher. (ter)

Les uns avec leurs femmes,
Mironton, mironton, mirontaine ;
Les uns avec leurs femmes,
Et les autres tout seuls. (ter)

Ce n’est pas qu’il en manque,
Mironton, mironton, mirontaine ;
Ce n’est pas qu’il en manque,
Car j’en connais beaucoup. (ter)

Des blondes et des brunes,
Mironton, mironton, mirontaine ;
Des blondes et des brunes,
Et des châtains aussi. (ter)

J’n’en dis pas davantage,
Mironton, mironton, mirontaine ;
J’n’en dis pas davantage,
Car en voilà assez.

Oui je sais tu es à 2 doigts de pleurer et de te passer la corde au cou !!! Va y fait pas ta chochotte où je t’amène moi-même la corde !

Carine me dit donc qu’elle écoutais cette chanson sur son mange-disque. La première qui dit qu’elle connais pas et que c’est surment parce qu’elle est plus jeune que moi, elle dégage !

Comment je suis dég nanpêche ! J’en ai jamais eu moi de mange-disque et c’est pas faute de l’avoir demandé au gros bardu ! La petite fille des voisins, elle en avait un et j’était grave jalouse de cette petite pinbeche de parisienne ! Claire qu’elle s’appel et elle cranais grave avec SES affaires que SA mère lui achetais à Paaaris ! Dans 10 ans, y aura peut-être les petits voisins de mes parents qui seront jalouse de ma petite pinbêche de parisienne…

Bon, toujours est-il que Carine, elle a voulu chanter Malbrough à sa fille, mais elle a trouver les paroles bien morbide, faudrais peut-être pas leur mettre des idées noir dans la tête dès la naissance à ses marmos, ils ont toute la vie pour ça ! Du coup, Carine elle chante sur Bourvil à sa fillotte, salade de fruit, le gendarme et surtout la tendresse.

Et là c’est moi qui est la larme qui coule… mais c’est pas de ma faute, c’est les hormones ! Oui 8 mois après mon accouchement !

Allez va chanter du bourvil a tes enfants, c’est bien meilleur que les cousins/cousines, chats, escargots, le tabac, les bateaux… et les lapins dont je te parlerai la prochaine fois !

La comptine du mercredi 14 novembre 2012 : Bonjour ma cousine

Voici retranscrit ma passionnante conversation avec un petit garçon de 4 ans.

Le petit garçon : Moi je suis la cousine nanananère

Melle B : Hein ? Comment ? Eh ? Hem ? N’est-ce-pas ? Padon ? Quoi ? Plaît-il ?

Le petit garçon : Je suis la COUSIIIIINEUUUH !

Melle B sourde : Non tu es le cousin, c’est ce que tu veux dire ?

Le petit garçon : NAAANNNNNN la cousine !

Melle B soulée : Tu es un petit garçon donc tu es le cousin de ton cousin ou le cousin de ta cousine.

Le petit garçon qui tape des pieds : Mais nan nan nan je suis la cousine !

Melle B qui s’en fou : ok cousine…

La mère du petit con garçon :Laisse tomber, il dit qu’il fait la cousine, j’ai beau lui expliquer il n’y a rien a faire.

La faute à : http://www.deezer.com/fr/artist/1007876#/album/262318 chanson 8

Non mais sérieusement, ils peuvent pas faire chanter des petites filles ? Voilà à cause d’eux ce petit a perdu son identité sexouel, merde !

J’ai peur, sur le CD de comptine de Coquillette, cette comptine est chanté par une adulte pour la voix féminine et un enfant pour la voix masculine, ça craint… Tu crois qu’elle va tomber amoureuse d’un nouveau né quand elle aura 4 ans ? Putain ma fille va finir cougar !

La comptine du mercredi 31 octobre : Oh l’escargot !

Aujourd’hui je reçois ma première invitée pour la comptine du mercredi et je suis super fière, alors Christelle, je te laisse la place :

J’ai  l’honneur aujourd’hui d’être l’invitée du blog de Mlle B… pour la comptine du mercredi !

Je vous laisse lire les paroles…

 Mon pantalon est décousu si ça s’trouve on verra l’trou d’mon ….

Pantalon est décousu etc etc

Ah pardon c’est pas la chanson paillarde du mercredi, veuillez m’excuser….

Revenons donc à nos moutons ou nos oursons ! Je viens  vous parler d’une véritable comptine découverte sur 10 heures (huhu) dans le cd Petit ours brun, vous savez ce petit ours très mignon et bien élevé !

c’est lui mais il est pas vraiment brun en fait, plutot marronasse beurk !

Voici les paroles, plutôt prometteuses avec un air wick agréable qui reste bien en tête (un peu trop d’ailleurs).

Mais après quelques instant ça commence à devenir bien … surprenant !!!! Je vous laisse lire ou même écouter car en chanson c’est encore mieux (http://www.deezer.com/fr/album/250114) :

Oh l’escargot

Oh l’escargot !

Quelle drôle de petite bête

C’est rigolo

Ce qu’il a sur la tête

Un chat montait le long de la gouttière

Le vent soufflait sa petite queue légère

J’ai vu, t’as vu

J’ai vu, t’as vu

Le p’tit trou d’son derrière

J’ai vu, t’as vu

J’ai vu, t’as vu

Le p’tit trou de son…

Oh l’escargot!

 

Hum… Surprises ???  C’est quand même un peu abusé de chanter ça à son enfant, non ? Où alors allons y carrément et n’ayont pas peur de provoquer des crises cardiaques aux petites vieilles dans la rue en chantent haut et fort, le p’tit trou de son CUL !

Méfiez-vous donc Petit Ours Brun est en fait un gros salace !

Et il a mal tourné en plus…